Tuesday, September 26, 2017
  • enfr

Les jeunes filles soldats : un sort souvent dissimulé

Posted by admin On mars - 21 - 2013

 

Aujourd’hui, 300 000 enfants-soldats seraient encore impliqués dans divers conflits  armés dont un tiers sur le continent africain, selon les estimations de l’ONU. Pendant les deux dernières décennies le nombre de recrutements d’enfants dans les conflits armés a fortement augmenté. Ces  milliers d’enfants exposés à la violence et à l’exploitation, dans plus de 40 pays à travers le monde, sont  forcés et poussés à devenir soldats. On estime que 40% de tous les enfants soldats sont des jeunes filles.

La situation critique des enfants soldats a certainement attiré plus d’attention ces derniers temps, avec la présence d’enfants soldats dans les rangs des rebelles syriens ou encore des rebelles touaregs, au Mali. Pourtant, tout comme les medias, la communauté internationale sous-estime l’ampleur de ce problème. Et en particulier le rôle de ces jeunes filles dans les conflits et les difficultés de leur réintégration dans la société.

 

Des enfants stigmatisés dans la société

 

Lorsqu’elles sont enlevées, les jeunes filles subissent le même sort que les garçons : elles sont  battues, maltraitées et sont formées à devenir des enfants soldats forcés à tuer. Ce qui les rend plus vulnérable se sont les abus sexuels qu’elles doivent subir. Exposées, de façon quotidienne, au risque de se retrouver enceintes, d’être infectées par le sida ou toute autre maladie, les jeunes filles perdent peu à petit l’espoir d’être à nouveau un enfant un jour.

Beaucoup de jeunes filles doivent  donner naissance en captivité, et certaines d’entre elles doivent combattre accompagnées de leurs enfants. Mais leur sort est en grande partie dissimulé par les dirigeants des groupes armés qui se réfèrent à elles comme étant leurs «épouses» ou encore leurs «sœurs». De ce fait de nombreuses jeunes filles dans les forces armées restent invisibles et marginalisées.

Ni garçons, ni jeunes filles soldats sont vraiment acceptés ensuite dans la société. Une fois les conflits terminés, les jeunes filles choisissent de cacher leur passé par peur d’être stigmatisées. Mais c’est encore plus difficile pour celles qui retournent dans leurs villages avec des enfants, car considérées comme impures ou immorales elles ne pourront pas échapper aux préjugés et à la stigmatisation. Elles sont alors mises à l’écart car non seulement elles ont pris les armes contre leur communauté, mais doivent vivre à présent avec le rappel constant des abus qu’elles ont endurés.

 

Une prise de conscience par la communauté internationale

 

En dépit du fait que le droit international humanitaire condamne l’enrôlement d’enfants par des groupes armés, qu’il caractérise comme étant un crime de guerre, le respect de la “Convention des Droits de l’Enfant” par les pays signataires n’est pas à l’abri d’une violation, comme c’est le cas en Syrie.

Des poursuites à l’encontre des personnes responsables de recrutement d’enfants soldats sont  mises en avant comme on peut le voir avec le  jugement  de Thomas Lubanga Dyilo, en mars 2012. Ce chef d’un groupe armé congolais a été reconnu coupable, par la Cour pénale internationale, d’avoir utilisé des enfants dans un conflit armé. Avec l’adoption de la résolution 2068, en septembre 2012,  le Conseil de sécurité des Nations Unies souhaite renforcer la responsabilité des auteurs de crimes à l’encontre des enfants. Néanmoins les crimes pour lesquels les ex-dirigeants sont jugés n’impliquent que rarement, voire pas du tout, les préjudices causés aux jeunes filles. Cette omission est souvent due à leur rôles et aux tâches qui leurs sont confiées, ce qui sous-entend la cuisine et toutes autres tâches domestiques. C’est la raison pour laquelle, les actes sexuels sont rendus presque invisibles aux yeux du droit international.

Les actions de DDR

 

Les organisations non gouvernementales et associations s’attellent donc à réparer les failles et les violations du système législatif international en menant des programmes de Démobilisation Désarmement et de Réinsertion (DDR) et à compléter le dispositif sur le terrain au contact des populations. Le rôle des ONG est donc primordial car, contrairement à d’autres organisations, celles-ci ne sont pas soumises à la règle de non intervention, qui reste un frein au champ d’action d’organisations comme l’ONU.

 

La réintégration des jeunes filles dans la société est particulièrement difficile après les atrocités dont elles ont été victimes et témoins. Apres avoir échappé ou avoir été libérées des groupes armés, la plupart des jeunes filles n’ont pas la chance d’intégrer un programme de réinsertion. Rejetées par la société, beaucoup de ces jeunes mères nées de la guerre se tournent alors vers la prostitution. Une fois de plus elles se retrouvent privées de leur liberté. C’est pourquoi, la reconnaissance et le pardon par la société est indispensable pour lever le sentiment de honte qui pèse sur elles et pour que celles-ci puissent se reconstruire pleinement.

Les actions de programmes comme celui d’ECI-DDR, n’ont pas seulement pour unique but de fournir une éducation en termes  de scolarité, de resocialisation et de formation professionnelle mais aussi une éducation sexuelle en termes d’hygiène. Il s’agit de récréer la relation perdue ou inexistante entre l’enfant et son corps ainsi que d’atténuer la situation de précarité dans laquelle se trouvent ces jeunes filles.  Pour compléter ces actions qui doivent s’inscrire dans un contexte global, il s’agit aussi de leur fournir un emploi à l’issue, dès qu’elles sont en âge de travailler, afin de permettre leur réintégration complète et durable et de ne pas les rejeter ipso facto dans les groupes armés. C’est tout un ensemble cohérent d’actions continues qui sont au cœur de projets comme ceux menés par ECI.

 

Site ECI : http://www.eci-ddr.org

Contact: contact@eci-ddr.org

 

                                                                                                                                             Agnieszka Komsa

Be Sociable, Share!
  • Twitter
  • Facebook
  • email

    Leave a Reply

    Aspects juridiques et éthiques des frappes à distance sur cibles humaines stratégiques

    Etude prospective IRIS-CICDE INTRODUCTION Il n’est pas aisé de conduire une étude sur les « aspects éthiques et juridiques des […]

    Be Sociable, Share!
    • Twitter
    • Facebook
    • email

      Nations using child soldiers are invited to British arms fair

      British-made weapons could be used to target children in war zones   Britain is continuing to defy the UN by […]

      Be Sociable, Share!
      • Twitter
      • Facebook
      • email

        Templar Soul, Ligne de vêtement

        Templar Soul partenaire d’ECI http://templarsoul.com Templar Soul est une ligne haut de gamme et innovante de vêtements masculins intégrant aux […]

        Be Sociable, Share!
        • Twitter
        • Facebook
        • email

          Le DDR: Désarmement, Démobilisation et Réintégration

          Le désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) est devenue une partie intégrante de la paix pour les consolidations post-conflits, elle figure […]

          Be Sociable, Share!
          • Twitter
          • Facebook
          • email

            TAG CLOUD

            POPULAR

            Visitez aussi notre Blog ECI-DDR (English version)