Saturday, June 24, 2017
  • enfr

Conférence ECI DDR pour la JIES 2012

Posted by admin On février - 15 - 2012 ADD COMMENTS

Chaque année, le 12 février est désormais journée internationale de l’enfant soldat. L’association ECI a marqué cette journée par une conférence de presse décalée au lundi 13 février.

Le but de cette conférence était, d’une part de sensibiliser l’opinion sur la situation de ces enfants soldats et, d’autre part, de faire connaître notre association à travers le projet de réinsertion qu’elle envisage de mettre en œuvre.

Comme l’an passé, le Service historique de la Défense a accepté que cette conférence puisse se tenir dans la somptueuse salle des cartes du pavillon du roi au château de Vincennes, qui, pour la circonstance, était remplie. Le général Paulus, directeur de ce service et son chef de cabinet, André Rakoto, trouvent ici nos remerciements et l’expression de notre profonde gratitude.

M. François Zimeray, ambassadeur aux droits de l’Homme, a bien voulu honorer de sa présence cette manifestation. Il a tout particulièrement insisté sur l’intérêt de la France pour cette cause et son rôle éminent au sein de l’ONU pour faire interdiction aux Etats belligérants de recruter des enfants soldats.

Le président d’ECI, Paul Perrin, après un rapide point de situation, a présenté l’association puis, partant de la problématique posée par les enfants soldats et d’une analyse des besoins en matière de réinsertion, a exposé dans ses grandes lignes le projet de l’association.

Il s’agit de la création d’un centre de réinsertion pour 50 enfants chaque année que nous voulons créer dans la localité de Kitsombiro, située au nord de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo.

Ce projet tire toute son originalité du fait qu’il est global, prend en compte l’enfant dans tous les domaines, santé, éducation, formation… mais aussi l’environnement tant familial que villageois. Il comporte deux volets, formation et développement et s’intègre dans le tissu socioéconomique local en créant des emplois valorisants et contribuant par là à l’instauration d’une paix durable. 

Nous tenons par ailleurs à remercier chaleureusement les personnes suivantes:

 
  • Frédéric Gounon et, à travers lui, LABARONNE CITAF qui contribue à nous soutenir financièrement depuis le début de notre participation à cette journée annuelle,
  • Emmanuel Lenain et, à travers lui, les sympathiques associations qui nous soutiennent elles aussi financièrement, notamment les Bidibules et INSEEC,
  • Daniel Prak et Noelly Akumah pour la préparation logistique,
  • Olivia Laoureux pour son investissement personnel constant,
  • Anne-Laure Legenne pour les reproductions photos réalisées par Amri Bouralia lors de son expédition en RDC,
  • Jean Manian, notre journaliste qui nous a fait l’amitié d’enregistrer le film de la conférence,
  • Et tous les autres acteurs de cette journée, de près ou de loin, qui nous ont aidés, encouragés et soutenus par des actes et des paroles.

 Nous souhaitons enfin la bienvenue à Amandine Ufarte et Nathanael Molle qui se joignent à notre cause.

Quelques photos

 Paul Perrin, président de l’association  M. François Zimeray, ambassadeur des droits de l’Homme
 Conférence dans la salle des cartes  
 Photos d’Amri Bouriala Irène Bogicevic et Nathanael Molle (président des anciens ILERI)
   
Donjon du chateau
 

Conférence: Journée internationale de l’enfant soldat

Posted by admin On février - 1 - 2010 Commentaires fermés sur Conférence: Journée internationale de l’enfant soldat

Journée internationale de l’enfant soldat

Vendredi 12 février 2010

Pour marquer la Journée Internationale de l’Enfant Soldat, ECI a organisé le 12 février 2010, une conférence de presse à l’amphithéâtre des Vallières de l’IHEDN à Paris, visant à dénoncer la situation des enfants soldats dans le monde, devant une trentaine de journalistes internationaux.

De nombreux experts de l’association ECI ont tenu un plaidoyer vibrant sur la nécessité de lutter concrètement contre ce fléau qui tient à se banaliser et constitue ainsi, une menace croissante à la paix et à la sécurité internationale. Le point d’orgue de la conférence a été l’émouvant témoignage de Lucien Badjoko, ancien enfant soldat en République Démocratique du Congo (co-auteur du livre « J’étais enfant soldat »).

De nombreuses questions ont témoigné de l’intérêt des journalistes et des représentants de Fondations. Par ailleurs, des médias renommés ont invité ECI à de prochains plateaux radio ou télévisés pour débattre de cette question et des solutions proposées par notre Association.

Photo ECI 2010 ©

Ils seraient ainsi, selon les estimations de l’ONU encore 300 000 enfants soldats impliqués dans divers conflits dont un tiers sur le continent africain. Pourtant, le recrutement d’enfants dans les forces armées est considéré depuis 1998
(Traité de Rome) comme crime de guerre par la Cour pénale internationale : ce phénomène demeure très répandu et représente l’une des manifestations les plus cruelles des conflits contemporains.

Les circonstances de l’embrigadement et de l’utilisation de ces enfants au sein de forces armées restent nombreuses et complexes. Certains s’enrôlent « volontairement » pour assurer leur protection et celle de leur famille. D’autres sont victimes de pressions ou de menaces et n’ont pas d’autres choix que d’intégrer les milices ; prendre les armes paraît alors le seul moyen de survivre…

Ils se laissent convaincre par des promesses d’une vie à l’abri du besoin (nourriture, protection…) : vols, braquages, trafics de stupéfiants ou d’armes… deviennent, en contrepartie, leur lot commun. Ils se laissent facilement endoctriner et manipuler par des miliciens qui s’imposent, à leurs yeux, comme les seuls adultes qu’ils peuvent prendre pour modèles. Beaucoup subissent aussi des violences physiques ou sexuelles.

Ils obéissent et n’osent pas se rebeller par peur de représailles voire même d’être tués. La drogue qui leur fait perdre pied avec la réalité et les enferme dans un cycle d’autodestruction achève de les transformer en froides machines à tuer.

La problématique reste entière : facteurs sociaux et politiques conduisant à l’intégration d’enfants dans des groupes armés, enjeux de la démobilisation et de la réinsertion dans la société, embrigadement des filles soldates , aspects législatifs…

Aspects juridiques et éthiques des frappes à distance sur cibles humaines stratégiques

Etude prospective IRIS-CICDE INTRODUCTION Il n’est pas aisé de conduire une étude sur les « aspects éthiques et juridiques des […]

Nations using child soldiers are invited to British arms fair

British-made weapons could be used to target children in war zones   Britain is continuing to defy the UN by […]

Templar Soul, Ligne de vêtement

Templar Soul partenaire d’ECI http://templarsoul.com Templar Soul est une ligne haut de gamme et innovante de vêtements masculins intégrant aux […]

Le DDR: Désarmement, Démobilisation et Réintégration

Le désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) est devenue une partie intégrante de la paix pour les consolidations post-conflits, elle figure […]

TAG CLOUD

POPULAR

Visitez aussi notre Blog ECI-DDR (English version)